Travaux

Travaux au pas de tir à l'arc

Après 5 années de procédure, 200 m² du bardage du bâtiment tir à l’arc qui menaçaient de tomber ont été remplacés au mois de juillet.

Publié le

En effet, la malfaçon constatée au-delà de la période de garantie dommage-ouvrage a finalement été reconnue et par le fabricant et par l'ancienne assurance de la ville pour le volet sécurité. La négociation avec les deux acteurs concernés, menée par le Bureau d'études, fut longue et difficile mais bénéfique puisque tous deux ont pris en charge le coût de cette opération. Une économie non négligeable de 40 000 euros.